Découvrez les coulisses du spectacle Ma France à moi à travers les ateliers, répétitions de ces jeunes artistes accompagnés par des professionnels de renom, et l’aboutissement sur scène de tous ces artistes réunis autour d’un projet commun.

Interprètes : Bernard Lavilliers, Faouzi Tarkhani, Nzongo’Soul
Auteurs: Bernard Lavilliers, Faouzi Tarkhani, Nzongo’Soul
Compositeur: Faouzi Tarkhani
Réalisation: Faouzi Tarkhani
Clavier: Jean-Philippe Martin
Guitares : Maxime Leforestier, Alex Blandin
Programmation : Romaric L.
Mixe: Bruno Fourrier, Assistant : Matthieu

– Intro-
Nzongo’Soul
Zébi ya motema
(sagesse du Coeur)
Bokassi bua nzéla
(force de la voie)
Kitoko ya mboka Brise conscience
(beauté du paysage)
Zébi ya motema
(sagesse du Coeur)
Bokassi bua nzéla
(force de la voie)
Kitoko ya mboka
(beauté du paysage)
– I – Faouzi Tarkhani
Loin des champs de vignes, des rocs lisses aux blanches cimes
Des paysages verts, des lacs clairs à l’ondée digne
Mon royaume se dresse orgueilleux comme une tour
Visages hâlés, grillages en cage sombres vautours
Un terrain vague une image précise ma banlieue grise
Urban comme les species, sans haine elle te brise
Les sirènes hululent, les squales pullulent
Virgule sur la bulle, crocodile sur le pull
J’ai le vague à l’âme, nostalgique du macadam
Elevé sur une terre dure j’aime le ciment comme ses trames
Porches cassés, couscous, maffés
Gardiennes lassées, partie de foot à trente sur le gravier
Les paniers comme des palmiers toute l’année sont ployés
Les tours illuminées se fondent dans un ciel étoilé
Ma France à moi par mon coeur choyé
Ici vie mon foyer, Par tes larmes noyées
– Refrain –
Zébi ya motema ma France à moi
(sagesse du Coeur)
Bokassi bua nzéla
(force de la voie)
Kitoko ya mboka
(beauté du paysage)
Zébi ya motema ma France à moi
(sagesse du Coeur)
Bokassi bua nzéla
(force de la voie)
Kitoko ya mboka
(beauté du paysage) – Fin du Refrain –

-II- Bernard Lavilliers
On est pas d’un pays mais on est d’une ville
Où on peut retrouver son chemin dans le noir
Où les vaisseaux fantômes des anciens laminoirs
Ont laissé sur nos mains des traces, des traces de calamine
La misère écrasant son mégot sur mon coeur
A laissé dans mon sang la trace indélébile
Qui a le même son et la même couleur
Ma France à moi tu vois c’est le cahots des mines, c’est le cahots des mines
– Refrain-
-III- Nzongo’Soul
Ma bélé oyo nde bossembo
(ô terre de rectitude)
Na tombéli yo boyambi
(je te souhaite l’ouverture)
na méli muessé no pé na ndimi
(je me suis nouri de ta lumière)
na sengui ondi ma mgai pé lélo
(en échange aujourd’hui accepte la mienne
ya solo
-IV- Faouzi Tarkhani
Visages et pages d’images
Mon taudis ma maison sage
Je rêve d’autres rivages
Où les enfants sont plus sages
A quoi bon m’évader
Le béton m’a bercé
Mon destin cimenté plonge jusqu’au fond de toi
-FIN-
– Refrain-

Interview de Mohamed Mestar

Mouloud Mimoun – ITVMouloud-Présentateur de Mosaique sur france 3

Imothep sur scène

Intervention Mohamed Mestar auprès des jeunes

Spectacle Ma France à moi

Intervention de Passi

Intervention de Passi

Rachid Taha sur scène avec les jeunes- Voilà Voilà

Derrière la scène

Interview de Jean Fauque – Parolier